RSI - Régime Social des Indépendants

La sécurité
sociale obligatoire
des indépendants

Cotisations en début d'activité

Les cotisations sont calculées sur des bases forfaitaires les deux premières années.

Quel est le montant des cotisations ?

Cotisations

1ère année d'activité
en 2017

2e année d'activité
en 2017

Maladie-maternité

294 €

461 €

Indemnités journalières

110 €

110 €

Retraites de base et complémentaire

1 845 €

2 621 €

Allocations familiales

160 €

228 €

CSG-CRDS

596  €

847 €

Invalidité-décès

97 €

138 €

Total des cotisations annuelles

3 102 €

4 405 €*


* Hors cotisation formation

Première année d’activité en 2017

Les cotisations calculées provisoirement sur des bases forfaitaires seront ensuite recalculées, une fois la déclaration du revenu professionnel (DSI) effectuée.

Ces cotisations sont calculées au prorata en fonction de la date de début d'activité, à l'exception de la cotisation indemnités journalières.

Les premiers paiements interviendront après un délai minimum de 90 jours.

Deuxième année d’activité en 2017

Les cotisations sont calculées provisoirement sur les bases forfaitaires pour les 1ères échéances jusqu'à la réalisation de la déclaration de revenu. Dès la DSI effectuée en 2017, les opérations suivantes sont réalisées :

  • les cotisations 2016 sont régularisées sur la base du revenu 2016
  • les cotisations provisionnelles de l'année 2017 sont recalculées sur la base du revenu 2016
  • le montant provisoire des 1ères échéances de cotisations 2018 est communiqué

A noter : la cotisation à la formation professionnelle au titre de l'année 2017 est à régler en 2018. Elle s'élève à 97 € pour un commerçant, ou à 131 € pour un commerçant et son conjoint collaborateur.

En cas de revenu différent des bases forfaitaires
Demander un recalcul des cotisations

En cas de revenu professionnel différent de ces bases forfaitaires (à la hausse ou à la baisse), il est possible de demander un recalcul des cotisations provisionnelles avec le service  Mes cotisations, sur un revenu estimé.
Ces cotisations ne peuvent être inférieures aux cotisations minimales.

Les cotisations maladie-maternité, retraite complémentaire, allocations familiales et CSG-CRDS seront calculées sur le revenu estimé (car il n'existe pas de cotisations minimales).